Commentaires du CEO de CO₂ Solutions sur le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris sur le changement climatique

6 juin 2017
TSX-V: CST

Ville de Québec, Québec, 6 juin 2017 - Monsieur. Evan Price, Président & Chef de la direction de CO2 Solutions Inc. (TSX-V:CST) (la “Société”), a émis aujourd’hui les commentaires suivants relativement à l’annonce faite le 1er juin par le Président Trump des États-Unis sur le retrait de son pays de l’Accord de Paris sur les changements climatiques.

“Le 1er juin 2017, le Président Donald Trump a annoncé le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris. Cette entente qui concerne entre autres la réduction des émissions de gaz à de serre (GES), avait été adoptée
en décembre 2015 par la presque totalité des pays du monde. Depuis l’annonce de leur retrait par le Président Trump, nous, chez CO2 Solutions, avons reçu de nombreuses questions de la part de nos actionnaires et de parties intéressées sur l’impact que la décision des États-Unis pouvait avoir sur CO2 Solutions. Ce n’est pas dans les habitudes de la Société de commenter les nouvelles du jour. Toutefois, nous sommes contraints de le faire afin d’expliquer en quoi cette annonce interfère dans nos activités. Ceci n’est pas une prise de position politique. Je n’ai aucun intérêt en ce qui concerne les dessous politiques de cette histoire. Je suis le CEO d’une société qui informe tout simplement ses actionnaires et les parties intéressées. Mon agenda se résume à celui de CO2 Solutions.

La réponse à la question concernant l’impact que l’annonce du retrait de l’Accord de Paris aura sur CO2 Solutions, c’est que, selon notre évaluation, cette décision n’aura aucun impact sur CO2 Solutions. Laissez-moi vous expliquer pourquoi :
  • Donald Trump, lorsqu’il était candidat, a promis, tout au long de sa campagne, de réduire le plus grand nombre de lois sur les émissions de gaz à effet de serre qu’il pouvait et de se retirer de l’Accord de Paris. Qu’il ait fait ce qu’il avait promis ne devrait pas et ne surprendra personne. Malgré le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris, l’annonce du 1er juin ne change rien au fait que les émissions de gaz à effet de serre (GES) sont une réalité et qu’ils continuent à augmenter, que le COest celui qui émet le plus d’émissions (76% selon l’Agence américaine de protection de l’environnement (Environment Protection Agency)), que le changement climatique est bien réel et nuisible, et que la capture et le stockage de carbone constituent la seule solution pratique de réduire d’environ 15% les émissions au niveau mondial (selon l’Agence mondiale de l’énergie (International Energy Agency)). L’annonce faite le 1er juin par le Président Trump ne change rien à cette réalité. Sur le chemin à parcourir pour s’occuper des émissions de GES au niveau mondial, l’annonce du 1er juin du Président américain sera perçue comme un simple soubresaut auquel on peut s’attendre devant un problème d’une telle importance.
  • Avant cette annonce, la majorité des activités réglementaires concernant les émissions de carbone aux États-Unis sont dictées par les états, et non par le gouvernement fédéral. Le programme de limitation de la Californie (California Cap-and-Trade Program) en est un exemple type. Suite à cette annonce, la forte réaction de la Californie et de l’état de New-York (qui représentent à eux deux 22% de l’économie américaine) confirme que l’implication des états en ce qui concerne les politiques sur la réduction des GES restera la même, peu importe cette annonce. L’annonce du Président Trump le 1er juin n’affectera aucunement les programmes mis de l’avant par les états.
  • Les dirigeants d’entreprises ont des vues beaucoup plus élargies que les cycles électoraux. Les gestionnaires d’entreprises prennent des décisions aujourd’hui en fonction des environnements d’affaire auxquels leurs sociétés auront à faire face dans les 10 à 20 années à venir. Même les dirigeants de sociétés qui émettent le plus d’émissions de GES ont depuis longtemps accepté le fait que les niveaux de COaffectent les changements climatiques et, par conséquent, ils ont accepté le concept de tarification du carbone ou toute autre forme de règlementation sur les émissions. Ils ont pris ces décisions indépendamment de la décision de leur pays de mettre en place ou non des politiques sur la réduction des émissions de carbone. Regardez simplement ce qu’en dit la Coalition sur le prix du carbone (Carbon Price Leader Coalition) (https://www.carbonpricingleadership.org/) pour vous confirmer ce fait. La tentative de plusieurs CEO de différentes sociétés de divers milieux pour essayer d’influencer la position du Président Trump avant son annonce et la forte réaction négative qui s’en est suivi confirment encore davantage le tout. L’annonce du 1er juin ne changera en rien la position des dirigeants d’entreprises.

J’ai agi à titre de CEO de COSolutions depuis les quatre dernières années et, auparavant, comme Président de la Société. Parmi mes responsabilités, je suis souvent en discussion avec de hauts dirigeants de différents gouvernements et des chefs d’entreprise à l’échelle mondiale. J’ai eu le privilège de constater la constante évolution de la pensée de ces dirigeants en ce qui a trait aux émissions de GES. Ils sont passés du questionnement sur la réalité ou non du problème des GES à la prise de conscience et à la nécessité de trouver des solutions afin de réduire un problème connu et accepté. Au cours de ces années, COSolutions est apparue comme l’une des rares sociétés pouvant fournir des solutions éprouvées, à faible coût et écologiques pour la capture du carbone à partir des sources industrielles d’émissions. Avec notre projet “Valorisation Carbone Québec”, nous sommes au coeur du plus ambitieux projet de capture et de ré-utilisation de carbone au niveau mondial, dans un marché que Kinsey & Company a décrit dans son rapport « Global CO2 Initiative » comme une opportunité d’affaire évalué à plus de $1 trilliard annuellement. Au cours des derniers mois, coïncidant en fait avec la présidence de Trump, COSolutions a été témoin d’une accélération dans l’intérêt porté aux solutions que notre Société peut offrir. L’annonce prévisible du 1er juin n’a pas changé et ne changera pas le fort intérêt manifesté pour notre technologie et pour les solutions de capture et de ré-utilisation de CO2 que notre Société fournit. "Nous restons aussi confiants en l’avenir que nous l’étions "

À propos de CO2 Solutions
CO2 Solutions est une société innovatrice dans le domaine de la capture du carbone à l’aide d’enzymes. Elle travaille activement au développement et à la commercialisation d’une technologie pour les sources stationnaires de pollution au carbone. La technologie de COSolutions réduit les coûts associés à la capture, séquestration et réutilisation du carbone (CSRC) pour en faire un outil viable de réduction du COet permettre à l’industrie d’en tirer de nouveaux produits rentables. CO2 Solutions a bâti un vaste portefeuille de brevets reliés à l’utilisation de l’anhydrase carbonique pour la capture postcombustion efficace du dioxyde de carbone au moyen de solvants aqueux à faible énergie. Pour plus de renseignements sur
l’entreprise, consultez le site www.co2solutions.com.

Énoncés prévisionnels de CO2 Solutions
Certains énoncés du présent communiqué peuvent être de nature prévisionnelle. Ces énoncés font référence à des activités à venir ou aux résultats économiques futurs de CO2 Solutions et reflètent les hypothèses et attentes actuelles de la direction de la société. Certains facteurs inconnus pourraient modifier le cours des événements, les résultats économiques et les résultats d’exploitation mentionnés ici. CO2 Solutions ne s’engage d’aucune façon à actualiser ou à réviser tout énoncé prévisionnel, que ce soit en raison de nouveaux renseignements, de nouveaux faits ou autrement, sous réserve des exigences de la loi applicable.

Relation avec les investisseurs et rapports avec les médias :

CO2 Solutions
Jérémie Lavoie
(418) 842-3456, poste 223
jeremie.lavoie@co2solutions.com
www.co2solutions.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.
tél : 418.842.3456 fax : 418.842.1732
Information générale: info@co2solutions.com