CO₂ Solutions annonce les résultats du troisième trimestre de 2018

22 mai 2018
 
TSX-V : CST


Québec, Québec, le 22 mai 2018 – CO₂ Solutions Inc. (la « Société » ou « CO₂ Solutions ») (TSXV : CST) a publié aujourd’hui ses résultats financiers pour la période de trois mois close le 31 mars 2018. Les états financiers détaillés et le rapport de gestion de la Société seront déposés et disponibles au www.sedar.com

Faits marquants pour la période de trois mois close le 31 mars 2018 et pour la période subséquente.

Information sur le projet de Saint-Félicien
Le projet de Saint-Félicien se déroule toujours selon le budget et l’horaire prévus. L’ingénierie et les commandes de matériel à long délai d’approvisionnement sont complétées et la Société a choisi l’entrepreneur Alco TMI d’Alma, Québec, pour construire l’unité de capture sur le site de l’usine de pâtes de Produits forestiers Résolu à Saint-Félicien, Québec. La construction de l’usine de capture du CO₂ de Saint-Félicien devrait se compléter d’ici le quatrième trimestre de 2018, suivi d’une période de six mois pour la mise en service et la démonstration. Ensuite débutera l’exploitation commerciale qui consiste à approvisionner le CO₂ aux serres avoisinantes de Serres Toundra.

Information sur le projet VCQ
La Société continue de diriger le projet de démonstration de capture et d’utilisation du CO₂ le plus complet au monde, Valorisation Carbone Québec (« VCQ »). Les objectifs du projet, qui a débuté en février 2017, sont de développer et faire la démonstration de solutions complètes et commercialement viables pour la capture et l’utilisation du CO₂ dans plusieurs applications tout en réduisant les gaz à effet de serre (GES).

Au cours de sa première année, le projet VCQ a rencontré les jalons suivants :
• les comités de gestion et d’orientation scientifique composés d’administrateurs chargés de superviser la gouvernance du projet VCQ ont été mis en place. Les membres sont des cadres et scientifiques issus de l’industrie (Suncor, Total, Hatch, CO₂ Solutions), du milieu universitaire (Université Laval, Polytechnique de Montréal), et du gouvernement du Québec ;

• Total S.A. s’est jointe au projet comme premier partenaire industriel (voir ci-dessous) ;
 
• d’autres technologies industrielles d’utilisation du CO₂ et des partenaires d’utilisation finale ont été identifiés et des discussions sont en cours sur plusieurs fronts afin d’élargir encore davantage la participation de l’industrie et du milieu universitaire au projet VCQ ;

• une entente a été conclue avec Chimie Parachem (Parachem), une filiale à 51 % de Suncor Energy, pour l’utilisation de leurs installations industrielles de Montréal-Est comme site de démonstration pour VCQ ;

• une usine de capture du carbone de 10 tonnes par jour utilisant le procédé enzymatique de CSI en colonnes garnies a été mise en service avec succès aux installations de Parachem où elle capture du CO₂ quotidiennement ;

• un contacteur à lit rotatif de 10 tonnes a été commandé et devrait être livré sur le site de démonstration VCQ d’ici septembre 2018 et sera suivi d’une démonstration opérationnelle ;

• plus de 100 technologies d’utilisation du CO₂ provenant du monde entier ont été évaluées pour leur potentiel à contribuer efficacement au projet VCQ ;

• des ententes ont été conclues avec des fournisseurs de technologies d’utilisation du CO₂, comme Kiverdi et Pioneer Energy, qui convertissent le CO₂ en méthanol, en éther diméthylique et en protéines pour les animaux ;

• Hatch Ltd. s’est engagée à fournir des services d’ingénierie et d’autres services pour réaliser l’installation des différentes unités de capture et d’utilisation sur le site Parachem et, une fois les démonstrations terminées, à produire les rapports technico-économiques correspondants ;

• Carbon Consult Group a accepté de se joindre au projet VCQ en tant que fournisseur de services pour quantifier les réductions des émissions de GES offertes par les différentes technologies.

CO₂ Solutions accueille Total comme partenaire industriel au projet VCQ
Le 27 mars 2018, CO₂ Solutions a accueilli Total S.A., une entreprise intégrée française du secteur de l’énergie comme premier partenaire industriel au projet VCQ. La catégorie partenaire industriel est un des cinq types de partenariat du projet VCQ (outre les fondateurs, les technologies d’utilisation, les fournisseurs de services et les utilisateurs finaux). Les partenaires industriels versent des contributions financières au budget de VCQ en échange de rapports technico-économiques sur les différentes technologies démontrées au cours du projet ; le montant de ces contributions n’est pas divulgué pour des raisons de concurrence. Les contributions des partenaires industriels permettent au projet VCQ d’augmenter le nombre de technologies démontrées et d’accélérer leur mise en oeuvre commerciale éventuelle.

CO₂ Solutions reçoit une subvention additionnelle de 7,5 M$ pour prolonger le projet VCQ jusqu’en 2022
Le 28 mars 2018, CO₂ Solutions a annoncé qu’elle avait reçu une subvention de 7,5 M$ de la province de Québec pour améliorer et prolonger le projet VCQ de sa fin initiale de 2019 jusqu’en 2022. En plus de prolonger la durée du projet, cette subvention permettra au projet VCQ d’augmenter le nombre de technologies d’utilisation qui seront démontrées. Il permet à la Société et à ses partenaires de tirer parti du succès de la première année et de réaliser l’un des projets de capture et d’utilisation du carbone (CCU) les plus ambitieux au monde.

Succès pour la deuxième ronde du concours Carbon XPRIZE de NRG COSIA
Le 9 avril 2018, CO₂ Solutions a annoncé que deux de ses participations ont franchi avec succès la deuxième ronde du concours Carbon XPRIZE de NRG COSIA. Ces entrées sélectionnées sont avec Carbicrete de Montréal (QC) et CERT de Toronto (ON). CO₂ Solutions et ces partenaires se partagent à parts égales le prix en argent de 500 000 $ US remis à chacun des gagnants, pour un total de 500 000 $ US pour CO₂ Solutions, lequel montant a été reçu en mai.

Sommaire des résultats financiers pour les périodes de trois mois et de neuf mois closes le 31 mars 2018

Produits
La Société a enregistré des produits de 0,01 M$ pour la période de trois mois et de 0,03 M$ pour la période de neuf mois closes le 31 mars 2018 et 0.05 M$ pour les mêmes périodes en 2017. Les produits de 2018 sont en lien avec l’étude d’ingénierie préliminaire pour évaluer la viabilité d’appliquer sa technologie de capture du carbone dans un projet de capture du CO₂ de 32 tonnes par jour pour l’industrie métallurgique, comme annoncé le 7 septembre 2017. Pour 2017, les produits sont liés à une vente d’enzymes. Les fonds reçus sous forme de subvention ou d’entente de subvention signée avec des organismes gouvernementaux fédéraux ou provinciaux ne sont pas traités comme des produits. Plutôt, ces montants sont comptabilisés comme déductions des dépenses de recherche et de développement au cours de la période à laquelle la contribution est réclamée et comptabilisée (voir Frais de recherche et de développement ci-dessous).

Frais de recherche et de développement
Les frais de recherche et de développement, avant les crédits d’impôt et l’aide publique, ont augmenté de 1,57 M$ à 2,25 M$ pour la période de trois mois close le 31 mars 2018, comparativement à 0,69 M$ pour la même période en 2017. Les augmentations au cours de la période de trois mois comparativement à l’année précédente reflètent l’augmentation importante des travaux en lien avec les projets VCQ et Saint-Félicien. Ces dépenses varieront continuellement selon la phase de développement et le niveau d’activités des projets en cours de la Société.

Pour la période de neuf mois close le 31 mars 2018, les frais de recherche et de développement, avant les crédits d’impôt et l’aide publique, ont augmenté de 6,08 M$ à 7,84 M$ comparativement à 1,76 M$ pour la même période l’année dernière. Comme c’était le cas ci-dessus par rapport à l’augmentation pour la période de trois mois, cette augmentation reflète un plus haut volume d’activités en recherche et en développement en lien avec les projets VCQ et Saint-Félicien ainsi que la conclusion du projet ecoÉnergie en décembre 2016.

Les crédits d’impôt du Québec en recherche et en développement accumulés au cours du trimestre étaient de 0,10 M$ et de 0,14 M$ pour la période de neuf mois close le 31 mars 2018.

Frais généraux et administratifs
Les frais généraux et administratifs totalisaient 0,51 M$ pour la période de trois mois close le 31 mars 2018, comparativement à 0,55 M$ pour la même période en 2017, représentant une diminution de 0,04 M$. Cette diminution nette est principalement liée à une diminution de 0,04 M$ hors trésorerie des frais d’amortissement des brevets relatifs à la réduction de la valeur de certains brevets, une diminution des frais liés à la rémunération (salaires en espèces et avantages sociaux et rémunération fondée sur des actions) de 0,02 M$, une augmentation de 0,02 M$ des honoraires professionnels principalement en lien avec les frais professionnels et juridiques associés aux relations publiques, aux relations avec les investisseurs, aux communications et à l’administration générale et une augmentation de 0,01 M$ des frais de déplacement et des frais généraux de bureau.

Les frais généraux et administratifs totalisaient 1,69 M$ pour la période de neuf mois close le 31 mars 2018, comparativement à 1,75 M$ pour la même période en 2017. Cette diminution nette de 0,06 M$ est principalement liée à une diminution hors trésorerie de 0,19 M$ en amortissement des brevets en lien avec la réduction de la valeur de certains brevets, une diminution de 0,08 M$ des honoraires professionnels liés principalement à des frais juridiques et professionnels associés aux relations publiques, relations avec les investisseurs et communications et à l’administration générale, une augmentation nette des dépenses liées à la rémunération (salaires en espèces et avantages sociaux et rémunération fondée sur des actions) de 0,15 M$, une augmentation des frais de déplacement pour les neuf premiers mois de 0,07 M$, et une augmentation de l’aide publique pour les frais de gestion administrative de 0,02 M$.

Frais financiers nets
Les frais financiers, montant net pour la période de trois mois close le 31 mars 2018 représentent un gain de 0,23 M$, une différence de 0,35 M$ comparativement à la perte de 0,12 M$ pour la même période en 2017, reflétant un gain de 0,36 M$ lié à la réception des contributions remboursables de Développement économique Canada annoncées le 4 décembre 2017, compensées par la désactualisation, les intérêts et les autres frais financiers. Les frais financiers, nets pour la période de neuf mois close le 31 mars 2018, représentent une perte de 0,04 M$ comparativement à une perte de 0,36 M$ pour la même période en 2017. La diminution de 0.32M $ est principalement lié au gain de 0,36 M$ lié à la réception des contributions remboursables de Développement économique Canada compensée par la désactualisation, les intérêts et les autres frais financiers liés à la dette convertible et les prêts à terme en circulation au 31 mars 2018.

Perte et perte globale pour le trimestre
La Société a enregistré une perte de 0,49 M$, soit 0,00 $ par action, pour la période de trois mois close le 31 mars 2018, une diminution de 0,42 M$ sur la perte de 0,90 M$, soit 0,01 $ par action, pour la même période en 2017. Aucun facteur important, autre que ceux décrits dans les rubriques précédentes, n’a contribué à la variation de la perte pour ces périodes. Pour la période de neuf mois close le 31 mars 2018, la Société a enregistré une perte de 2,33 M$, soit 0,02 $ par action, une diminution de 1,33 M$ de la perte de 3,65 M$, soit 0,03 $ par action, pour la même période en 2017. Aucun facteur important, autre que ceux décrits dans les rubriques précédentes, n’a contribué à la variation de la perte pour les périodes de trois mois ou de neuf mois.

Liquidités et situation financière
Au 31 mars 2018, la Société disposait d’un solde de trésorerie et de placements à court terme de 8,12 M$ et un fonds de roulement négatif (l’actif moins le passif) de 3,87 M$.

Les états financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de neuf mois closes le 31 mars 2018 et 2017, les notes y afférentes, le rapport de gestion pour l’exercice terminé le 31 mars 2018, et les renseignements supplémentaires concernant la Société, sont disponibles sur SEDAR au www.sedar.com.

À propos de CO₂ Solutions
CO₂ Solutions est une société canadienne innovatrice dans le domaine de la capture du carbone à l’aide d’enzymes. Elle travaille activement au développement et à la commercialisation d’une technologie pour les sources stationnaires de pollution au carbone. La technologie de CO₂ Solutions réduit les coûts associés à la capture, séquestration et réutilisation du carbone (CSRC) pour en faire un outil viable de réduction du CO₂ et permettre à l’industrie d’en tirer de nouveaux produits rentables. CO₂ Solutions a bâti un vaste portefeuille de brevets liés à l’utilisation de l’anhydrase carbonique pour la capture postcombustion efficace du dioxyde de carbone au moyen de solvants aqueux à faible énergie. Pour plus de renseignements sur l’entreprise, consultez le site www.CO2solutions.com.

Énoncés prévisionnels de CO₂ Solutions
Certains énoncés dans ce communiqué peuvent être de nature prévisionnelle. Ces énoncés font référence à des évènements futurs y compris des énoncés portant sur le projet de Saint-Félicien, les résultats potentiels découlant de l’étude d’ingénierie préliminaire dans l’industrie métallurgique, et le projet VCQ de la Société et leur évolution, la transformation de la Société d’une entreprise de développement à un opérateur commercial et sa progression, ainsi que la capacité de la Société à combler ses besoins en fonds de roulement. Ces énoncés reflètent les hypothèses et attentes actuelles de la direction. Des facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent de façon importante des énoncés prévisionnels inclus, sans se limiter à, la capacité de la Société à combler ses besoins en fonds de roulement, des incertitudes d’ordre général et économique, des évènements par des tiers et des conditions défavorables du marché et d’autres risques énoncés dans les documents publics de la Société déposés sur SEDAR.

Le lecteur est prié de ne pas se fier indûment à ces énoncés prévisionnels. CO₂ Solutions ne s’engage d’aucune façon à actualiser ou réviser tout énoncé prévisionnel, que ce soit en raison de nouveaux renseignements, d’évènements futurs ou autrement, sauf en fonction des exigences prévues par la loi à cet égard.

Investor and Media Contact:
CO₂ Solutions :
Jérémie Lavoie
418-842-3456, poste 223
jeremie.lavoie@CO2solutions.com
www.CO2solutions.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.
tél : 418.842.3456 fax : 418.842.1732
Information générale: info@co2solutions.com