CO₂ Solutions annonce les résultats financiers du deuxième trimestre 2019 et présente une mise à jour sur le Project de Saint-Félicien

28 février 2019

Symbole boursier TSXV : CST 

Québec, QC, le 28 février 2019 – CO2 Solutions inc. (« la Société ») (TSX-V : CST) a publié aujourd’hui ses résultats financiers pour le trimestre terminé le 31 décembre 2018. Les états financiers détaillés et le rapport de gestion de la Société seront disponibles sur SEDAR au www.sedar.com.

Faits marquants pour le trimestre terminé le 31 décembre 2018 et développements subséquents

Mise à jour sur le projet de Saint-Félicien

La Société annonce que la mise en service de l’unité de capture du carbone à Saint-Félicien est imminente. Cette étape sera franchie plus tard que prévu initialement, considérant la livraison tardive de certaines composantes et les conditions climatiques hivernales difficiles lors de l’installation de l’équipement. Présentement, la Société estime qu’étant donné ces délais, les coûts d’équipements imprévus et les variations du taux de change, le coût total de l’unité de capture du carbone et son équipement auxiliaire pourrait atteindre 11 M$, soit environ 2,5 M$ de plus que les prévisions fournies en octobre 2017 par les ingénieurs consultants de la Société. Par conséquent, la Société évalue les options de financement eu égard à sa situation de fonds actuelle.

Chaque système de l’unité de capture du CO2 fait présentement l’objet de vérifications pré-opérationnelles avant son démarrage, après quoi l’unité devrait être mise en opération et devrait capter ses premières tonnes de CO2. Par la suite, la Société s’attend d’augmenter le taux de capture pour atteindre la capacité nominale de 30 tonnes par jours.  Une fois cette capacité nominale atteinte, une période de démonstration de six mois débutera, suivant laquelle, la Société commencera à générer des revenus de la vente du CO2 à Serres Toundra. Cette unité sera la deuxième unité de capture du carbone en exploitation pour la Société et sa première unité commerciale. Plusieurs retombées sont attendues pour les parties impliquées, tel que la réalisation de revenus pour CO2 Solutions, la réduction des émissions de CO2 de l’usine de pâtes de Résolu et la stimulation de la croissance de la production de Les Serres Toundra. La Société continue toujours d’attirer des intérêts marqués de la part de différentes Sociétés provenant du monde entier qui cherchent une solution rentable et écologique pour capturer le CO2.

Mise à jour sur le projet VCQ

La Société continue de diriger le projet de capture et d’utilisation du CO2 le plus complet au monde, Valorisation Carbone Québec (VCQ). Les objectifs du projet, qui a débuté en février 2017, sont de développer et faire la démonstration de solutions complètes et commercialement viables pour la capture et l’utilisation du CO2 dans plusieurs applications tout en réduisant les gaz à effet de serre (« GES »). La première technologie de conversion du CO2, la conversion du CO2 capté en méthanol, puis en éther diméthylique, devrait être déployée vers la mi-2019.

CO2 Solutions accueille Suncor comme partenaire industriel au projet VCQ

Le 28 novembre 2018, CO2 Solutions a annoncé que Suncor (TSX : SU), Société énergétique intégrée canadienne, s’est jointe au projet Valorisation Carbone Québec (« VCQ ») comme second partenaire industriel. La catégorie de partenaires industriels est l’une des cinq catégories de partenariat au projet VCQ, en plus des catégories de fondateur, fournisseur, technologie d’utilisation et utilisateur final. Les partenaires industriels contribuent financièrement au budget du projet VCQ en échange de données générées tout au long du projet. La collaboration continue avec différents partenaires afin d’assurer le succès du projet VCQ dont l’objectif est d’assurer la réalisation de progrès significatifs dans le développement de technologies d’utilisation pour le carbone capté.

CO2 Solutions conclut une entente de recherche avec CNETE

En décembre 2018, la Société a annoncé qu’elle a conclu une entente de recherche avec le Centre National en Électrochimie et en Technologies environnementales (« CNETE ») du Collège de Shawinigan. L’expertise du CNETE porte sur les bioprocédés, la technologie de séparation membranaire et l’électrochimie. Selon l’entente, le CNETE aidera la Société à améliorer et à gérer les éléments clés de son procédé de production enzymatique. Il en résultera une diminution supplémentaire des coûts d’exploitation de la technologie de capture enzymatique du carbone de la Société. 

Sommaire des résultats financiers

Revenus

La Société n’a enregistré aucun revenu pour les trimestres clos le 31 décembre 2018 et 2017.  Pour la période de six mois terminée le 31 décembre 2018, la Société n’a enregistré aucun revenu alors qu’elle en avait enregistré 15 000 $ pour la même période en 2017.  Les fonds provenant de subventions d’organismes gouvernementaux fédéraux ou provinciaux ne sont pas traités comme des revenus. Ces montants sont plutôt comptabilisés comme des déductions aux frais de recherche et développement dans la période au cours de laquelle la contribution est réclamée et comptabilisée (voir sous-section ci-dessous).

Frais de recherche et de développement

Les frais de recherche et de développement, avant les crédits d’impôt et l’aide publique, ont augmenté de 4,43 M$ à 6,40 M$ pour le trimestre terminé le 31 décembre 2018, comparativement à 1,97 M$ pour la même période en 2017. Les augmentations au cours du trimestre par rapport à l’exercice précédent reflètent l’augmentation importante des travaux associés aux projets VCQ et Saint-Félicien. Ces dépenses varieront en fonction de la phase de développement et des niveaux d’activité des projets en cours entrepris par la Société.

Pour la période de six mois terminée le 31 décembre 2018, les frais de recherche et développement, avant crédits d’impôt et aide publique, ont augmenté de 5,65 M$ pour atteindre 11,24 M$ comparativement à 5,59 M$ pour la même période l’année précédente. Comme ce fut le cas ci-dessus, cette augmentation reflète l’augmentation du volume des activités de recherche et développement associées aux projets VCQ et Saint-Félicien.

Frais généraux et administratifs

Les frais généraux et administratifs totalisaient 0,93 M$ pour le trimestre terminé le 31 décembre 2018, comparativement à 0,74 M$ pour la même période en 2017, soit une augmentation de 0,2 M$. Cette augmentation nette est principalement liée à une augmentation de 0,05 M$ des dépenses liées à la rémunération (salaires et avantages sociaux en trésorerie et rémunération à base d’actions hors trésorerie), une augmentation de 0,15 M$ des frais de publicité, de déplacement et autres frais administratifs généraux.

Les frais généraux et administratifs totalisaient 1,39 M$ pour la période de six mois terminée le 31 décembre 2018, comparativement à 1,18 M$ pour la même période en 2017. Cette augmentation nette de 0,21 M$ est principalement attribuable à une augmentation nette des frais de déplacement de 0,15 M$ pour la période de six mois et de 0,06 M$ en honoraires professionnels liés principalement aux frais juridiques et professionnels associés aux relations publiques, aux relations avec les investisseurs et aux communications.

Perte et perte globale pour le trimestre

La Société a enregistré une perte de 3,77 M$, ou 0,02 $ par action, pour la période de trois mois terminée le 31 décembre 2018, soit 2,67 M$ de plus que la perte de 1,10 M$, ou 0,01 $ par action, pour la même période en 2017. Pour la période de six mois terminée le 31 décembre 2018, la Société a enregistré une perte de 5,34 M$ ou 0,03 $ par action, une augmentation de 3,50 M$ par rapport à la perte de 1,84 M$, ou 0,01 $ par action pour la même période en 2017. Aucun facteur important, à l’exception de ceux décrits ci-dessus, n’a contribué à la variation de la perte pour les périodes de trois mois ou de six mois.

Liquidités et situation financière

Au 31 décembre 2018, la Société avait un solde total de trésorerie et d’équivalents de trésorerie de 1,17 M$ et un fonds de roulement négatif (actif à court terme moins passif à court terme) de 8,09 M$.

Les états financiers consolidés résumés intermédiaires non audités pour les périodes de six mois terminées les 31 décembre 2018 et 2017, les notes y afférentes et le rapport de gestion pour la période terminée le 31 décembre 2018, ainsi que des renseignements supplémentaires concernant la Société, sont disponibles sur SEDAR à www.sedar.com.

Continuité d’exploitation

À ce jour, la Société a financé ses opérations principalement par les liquidités qu’elle a obtenues à travers des collaborations de développement technologique, l’émission d’actions ordinaires ou de titres convertibles et l’assistance gouvernementale.

En date du 31 décembre 2018, la Société avait accumulé un déficit de 45 296 161 $ comparé à 39 858 682 $ en date du 31 décembre, 2017. En plus de ses besoins de fonds de roulement, la Société doit recourir à d’autres sources de financement pour faire face à ses engagements de dépenses opérationnels reliés à ses projets de recherche et développement ainsi qu’à ses dépenses générales et d’administration. En date du 31 décembre 2018, la Société avait une insuffisance de fonds de roulement de 8 095 548 $ comparé à 3 631 747 $ à la même date l’année précédente. Cette insuffisance de fonds de roulement comprend la trésorerie et les équivalents de trésorerie de 1 162 821 $ (2 101 425 $ en 2017) et une subvention reportée de 6 017 380 $ (3 553 770 $ en 2017). En date du 31 décembre 2018 et à ce jour, la direction estime que les fonds disponibles ne seront pas suffisants pour permettre à la Société de continuer ses opérations pendant les douze (12) prochains mois, plus spécialement suite aux dépassements de coûts du projet Saint-Félicien.

À travers des négociations actuelles et en cours avec des partenaires financiers ainsi que des agences gouvernementales provinciales et fédérales, la direction de la Société est proactive dans sa recherche des fonds requis pour satisfaire ses exigences de financement. Par contre, il ne peut y avoir aucune assurance que les plans de la direction ou les négociations actuelles seront efficaces.  Jusqu’à la confirmation de l’obtention d’un financement à des conditions acceptables pour la Société ou la conclusion de négociations fructueuses avec des partenaires financiers potentiels, la Société pourrait devoir limiter les projets en cours et les travaux de développement et réduire ses coûts opérationnels.

Par conséquent, ces circonstances ont entraîné une incertitude qui pourrait semer le doute quant à la capacité de la Société de continuer son exploitation et donc, quant à la pertinence d’utiliser les IFRS applicables, tels que décrit au paragraphe suivant.

Tel qu’exprimé ci-haut, si la direction n’est pas capable d’obtenir de nouveaux financements, la Société pourrait devoir limiter les projets en cours et les travaux de développement et réduire ses coûts opérationnels ou prendre d’autre mesure nécessaire. Dans l’éventualité où la Société n’est pas capable de continuer ses opérations, les montants réalisés à titre d’actifs pourraient être inférieurs aux montants représentés dans les états financiers consolidés de la Société.

Les états financiers consolidés de la Société ne représentent pas l’ajustement aux valeurs comptables de l’actif et du passif, les dépenses et les classifications à son bilan consolidé qui seraient nécessaires si les hypothèses de continuation s’avéraient incorrectes. Ces ajustements pourraient être significatifs.  

À propos de CO2 Solutions

CO2 Solutions est une Société innovatrice dans le domaine de la capture du carbone à l’aide d’enzymes. Elle travaille activement au développement et à la commercialisation d’une technologie pour les sources stationnaires de pollution au carbone. La technologie de CO2 Solutions réduit les coûts associés à la capture, séquestration et réutilisation du carbone (CSRC) pour en faire un outil viable de réduction du CO2 carbone et permettre à l’industrie d’en tirer de nouveaux produits rentables. CO2 Solutions a bâti un vaste portefeuille de brevets liés à l’utilisation de l’anhydrase carbonique pour la capture postcombustion efficace du dioxyde de carbone au moyen de solvants aqueux à faible énergie. Pour plus de renseignements sur l’entreprise, consultez le site www.co2solutions.com.

Énoncés prévisionnels de CO2 Solutions

Certains énoncés dans ce communiqué peuvent être de nature prospectif. Ces énoncés font référence à des évènements futurs tels que (i) les projets de la Société, y compris leurs coûts, progression et avantages, (ii) les activités prévues de la Société, les dépenses et exigences de fonds, (iii) la capacité de la Société à continuer ses activités, (iv) les développements anticipés dans l’avenir prévisible des opérations de la Société, (v) la suffisance des ressources financières de la Société et (vi) tout autre évènement ou circonstance qui pourrait survenir, et représentent les hypothèses actuelles et les attentes de la direction. Les énoncés prévisionnels sont souvent, mais pas toujours, identifiés par l’utilisation de mots tels que « prévoit », « anticipe », « croît », « a l’intention de », « estime », « prédit », « potentiel », « ciblé », « prépare », « possible » et autres expressions, ou des énoncés à l’effet que des évènements, circonstances ou résultats « vont », « pourront », « pourraient », « devraient » survenir ou être atteints. 

Certains facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats différeront de ces énoncés prospectifs comprennent, mais ne sont pas limités à, (i) la disponibilité de fonds, (ii) les incertitudes générales reliées aux affaires et à l’économie, (iii) les évènements externes et les conditions défavorables du marché, (iv) les risques mentionnés dans les documents publics de la Société sur SEDAR et (v) la suffisance des ressources financières de la Société sont fondés sur les croyances, attentes et opinions de la direction à la date à laquelle les énoncés sont rédigés. Par conséquent, tous les énoncés prospectifs mentionnés dans ce communiqué de presse comprennent des risques connus et inconnus et des incertitudes qui pourraient donner des résultats qui diffèrent significativement de ceux exprimés ou sous-entendus par les présents énoncés prospectifs.CO2 Solutions ne s’engage d’aucune façon à actualiser ou réviser tout énoncé prospectif, que ce soit en raison de nouveaux renseignements, d’évènements futurs ou autrement, sauf en fonction des exigences prévues par la loi à cet égard.

- 30 -

Relation avec les investisseurs et rapports avec les médias :

CO2 Solutions :
Jérémie Lavoie
418-842-3456, poste 223
[email protected]
www.co2solutions.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

tél : 418.842.3456 fax : 418.842.1732
Information générale: [email protected]