CO₂ Solutions et COAL21 annoncent les résultats d’une étude sur l’application de la technologie enzymatique aux centrales au charbon et aux procédés

2 juillet 2019

TITRE COMPLÉTÉ: CO2 Solutions et COAL21 annoncent conjointement les résultats d’une importante étude sur l’application de la technologie enzymatique aux centrales au charbon et aux procédés industriels

TSX-V: CST

Québec, Québec, le 2 juillet 2019 – CO2 Solutions inc. (la « Société ») (TSX-V : CST), chef de file en technologie de capture du dioxyde de carbone par procédé enzymatique et COAL21 Ltd. (COAL21), un fonds d’investissement important de l’industrie australienne du charbon noir pour la démonstration de technologies au charbon à faibles émissions comme la capture et la séquestration du carbone (CSC), sont heureux d’annoncer les résultats d’une étude portant sur les performances de la technologie enzymatique de la Société lorsque celle-ci est appliquée dans les centrales au charbon pour la capture postcombustion du carbone. L’étude a été réalisée au cours des 18 derniers mois par PROCOM Consultants (Brisbane, Australie) et financée par le Fonds COAL21.

La méthodologie appliquée par PROCOM dans cette étude approfondie comprenait l’élaboration de modèles dynamiques des absorbeurs/désorbeurs, la validation des bilans thermique et massique de la technologie enzymatique, l’étude des principaux paramètres de performance et l’intégration du modèle de la technologie enzymatique dans le cycle de chaleur des centrales au charbon. Le logiciel de simulation utilisé était Aspen Plus. Deux cas de référence ont été modélisés : i) le cas de référence du Département d’Énergie Américain Supecritique (SC) B12B et ii) une centrale SC de Queensland, Australie. Dans les deux cas, le rendement de la technologie enzymatique de la Société a été comparé à celui d’une technologie avancée aux amines connue (Cansolv). La Société a fourni pour l’étude PROCOM deux recueils de procédé non optimisés de sa technologie enzymatique, à différentes échelles, basés sur ses modèles ProTreat®.

Les principales conclusions de l’étude de PROCOM Consultants sont les suivantes :

  • La technologie enzymatique semble idéale pour les procédés industriels utilisant du charbon comme carburant (e.g. métallurgie, ciment), particulièrement dû à sa tolérance aux oxides présents dans les gaz d’effluents et démontre des avantages environnementaux et opérationnels face aux autres technologies de capture post-combustion telle que les technologies avancées aux amines.
  • En utilisant de l’énergie thermique résiduelle à faible température sous forme d’eau chaude, la performance modélisée non optimisée du solvant enzymatique produit légèrement plus d’électricité dans le contexte d’une centrale au charbon existante en Australie comparativement au procédé avancé aux amines.
  • La tolérance de la technologie enzymatique aux contaminants SOx et NOx présents dans les gaz de combustion des centrales au charbon à faible teneur en soufre lui procure un avantage en investissement d’environ 30 % par rapport à la technologie avancée aux amines car elle ne nécessite pas d’équipements pour réduire les contaminants à de très faibles valeurs (moins de 10 ppm), par la Désulfurisation (DGC) et la Réduction catalytique sélective (SCR).
  • La modélisation a confirmé que les centrales au charbon supercritiques en Australie ont suffisamment de chaleur résiduelle à faible température pour donner à la technologie enzymatique un léger avantage en termes d’efficacité énergétique sur la technologie avancée aux amines. De plus, la poursuite probable de l’optimisation de la technologie enzymatique permettrait de renforcer cet avantage.
  • En plus de pouvoir utiliser la chaleur résiduelle à faible température sous forme d’eau chaude comme énergie thermique, la technologie enzymatique pourrait également puiser dans des sources d’énergie renouvelables telles que les sources géothermique et solaire thermique pour ses besoins énergétiques, options qui représentent un plus grand défi pour la technologie avancée aux amines qui requiert une énergie à plus haute température sous forme de vapeur. L’exploitation de ces sources de chaleur renouvelables externes pourrait réduire considérablement ou éliminer la charge thermique parasite de la capture du carbone.
  • L’étude PROCOM a confirmé que le procédé enzymatique minimise l’empreinte environnementale grâce à l’utilisation d’un solvant ionique (non volatil) et respectueux de l’environnement.
  • La technologie enzymatique convertit une partie des contaminants oxydés contenus dans les gaz de combustion (SOx et NOx) en sulfates, sulfites, nitrates et nitrites de grande valeur. Ceux-ci s’accumulent graduellement dans le solvant et les purges périodiques de ce solvant non toxique permettent de récupérer des matières de valeur, comme le nitrate de potassium, un engrais, ce qui réduit le coût d’exploitation global de la technologie enzymatique. Cette approche n’est pas possible avec la technologie avancée aux amines.
  • Grâce à l’optimisation prévue, la technologie enzymatique pourrait être plus favorable que les procédés à base d’amines en ce qui concerne les dépenses d’investissement et les besoins énergétiques globaux. Elle pourrait être très favorable pour les aspects liés à la gestion des contaminants oxydés des gaz de combustion comparativement aux procédés à base d’amines.
  • La technologie enzymatique semble bien adaptée aux installations industrielles utilisant du charbon (p. ex., fer et acier, ciment), notamment pour sa tolérance aux oxydes des gaz de combustion, et semble présenter des avantages environnementaux et opérationnels importants par rapport aux autres technologies postcombustion, comme la technologie avancée aux amines.
« Nous profitons de l’occasion pour remercier COAL21 et PROCOM Consultants pour leur rigueur, leur souci du détail, leur travail méticuleux et leur diligence dans la réalisation de cette étude approfondie, » déclare Richard Surprenant, Chef des technologies chez COSolutions. « Le rapport détaillé préparé par PROCOM Consultants met en valeur les qualités économiques et écologiques de notre procédé. Cela confirme une fois de plus le changement de paradigme majeur que représente la technologie enzymatique pour l’industrie de la capture du carbone. Nous sommes convaincus que l’avenir de la capture du carbone repose sur des technologies modernes, innovantes, à faible empreinte environnementale et à faible coût. Il est temps de relever le défi du carbone d’aujourd’hui avec des technologies du 21e siècle. »

« Nous tenons à remercier CO2 Solutions pour son entière collaboration lors de la préparation de cette étude sur la technologie enzymatique » a déclaré Mark McCallum, président-directeur général de COAL21. « La technologie enzymatique mise au point par CO2 Solutions est un procédé excitant qui promet une capture du carbone à moindre coût et respectueuse de l’environnement. Elle démontre qu’il est possible de réduire les charges énergétiques parasites et l’empreinte environnementale globale. C’est par l’application à grande échelle de technologies comme celles-ci que nous pouvons atténuer les émissions de carbone provenant de toutes les sources, y compris le charbon. »
 

À propos de CO2 Solutions inc.
CO2 Solutions est une société innovatrice dans le domaine de la capture du carbone à l’aide d’enzymes. Elle travaille activement au développement et à la commercialisation d’une technologie pour les sources stationnaires de pollution au carbone. La technologie de CO2 Solutions réduit les coûts associés à la capture, séquestration et réutilisation du carbone (CSRC) pour en faire un outil viable de réduction du CO2 et permettre à l’industrie d’en tirer de nouveaux produits rentables. CO2 Solutions a bâti un vaste portefeuille de brevets liés à l’utilisation de l’anhydrase carbonique pour la capture postcombustion efficace du dioxyde de carbone au moyen de solvants aqueux à faible énergie. Pour plus de renseignements sur l’entreprise, consultez le site www.co2solutions.com. Certains énoncés dans ce communiqué peuvent être de nature prévisionnelle. Ces énoncés font référence à des évènements futurs et reflètent les hypothèses et attentes actuelles de la direction. Certains facteurs inconnus peuvent avoir une incidence sur les évènements, le rendement économique et les résultats d’exploitation décrits aux présentes. CO2 Solutions ne s’engage d’aucune façon à actualiser ou réviser tout énoncé prévisionnel, que ce soit en raison de nouveaux renseignements, d’évènements futurs ou autrement, sauf en fonction des exigences prévues par la loi à cet égard.

À propos de COAL21
COAL21 Ltd. (COAL21) exploite le Fonds COAL21 pour appuyer la démonstration pré commerciale de technologies du charbon à faibles émissions (comme la capture et la séquestration géologique du carbone).  

À propos de PROCOM Consultants
PROCOM Consultants Pty Ltd. (PROCOM) offre une gamme de services d’ingénierie, de mise en service et d’exploitation aux industries pétrolières, gazières et énergétiques non conventionnelles, y compris une modélisation rigoureuse des procédés.  

- 30 -
 

Relations avec les investisseurs et rapports avec les médias :
CO2 Solutions
Jeremie Lavoie
418-842-3456, poste 223
[email protected]
www.co2solutions.com

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité quant à la pertinence ou à l’exactitude du présent communiqué.

tél : 418.842.3456 fax : 418.842.1732
Information générale: [email protected]